Le plan solidarité grand-âge pour les personnes âgées dépendantes

Le plan solidarité grand-âge a remplacé le plan vieillissement. Il a été établi suite à la canicule qui a sévi il y a quelques années. Cette large vague de chaleur a provoqué, à l'époque, la mort de plus de 15 000 personnes. Le plan est destiné à élargir la création d’établissements pour accueillir la personne en perte d'autonomie qui a besoin de soins et d'aides au quotidien. L'état a ainsi décidé aussi de développer les services infirmiers (les SSIAD) et de les améliorer.

Établissement médicalisé

  • Les personnes âgées ou les personnes handicapées voient nettement croître le nombre de structures destinées à les héberger. Un plan d’hébergement permanent, par exemple, pour ceux qui sont en perte d’autonomie et ne peuvent plus rester en maintien à domicile est développé. Les EHPAD se multiplient au détriment d'autres structures. Leurs services proposent plus de 5400 places.
  • Un autre service est valorisé aussi dans le sens du respect de la santé des seniors. Il s'agit là des SSIAD, des Services de Soins Infirmiers À Domicile qui peuvent accompagner le malade âgé dans ses soins à son logement. Cette aide favorise amplement le maintien à domicile de la personne en situation de dépendance. Elle a d'ailleurs comme objectif supplémentaire de retarder au plus loin la dépendance de ces personnes fragilisées.
  • La maladie d'Alzheimer fait des ravages sur la population des seniors. Elle rend les personnes définitivement dépendantes. À terme, leur maintien à domicile est inenvisageable. Des structures spécifiques pour ces troubles neurologiques sont également multipliées pour assurer une meilleure prise en charge du senior âgé. Plus de 5000 places sont en effet ouvertes depuis quelques années. Ces patients sont majoritairement bénéficiaires dune aide sociale comme l'APA.

Pourquoi ce plan a été mis en place

La durée de vie s'allonge considérablement. Les chiffres soulignent qu'annuellement, l'espérance vitale croît d'un trimestre ! On en est aujourd'hui à 80 ans passés pour les femmes. En parallèle, les capacités médicales et techniques permettent de prendre en charge la dépendance qui va faire normalement suite à cette avancée en âge.

Il faut préparer l'avenir, un avenir qui va définitivement voir croître sa population âgée et devra affronter les problèmes qui y seront liés. Il faudra donc soulager la charge des familles qui se voient actuellement obligées de gérer un proche âgé et dépendant. Le principe de le maison de retraite et de l'EHPAD doit donc être développé dans ce sens.

Il faut aussi considérer que le chemin entre un centre médicalisé et le domicile doit être facilité pour des va-et-vient de plus en plus fréquents. Pour éviter d'ailleurs que les patients ne rechutent trop souvent, il faut savoir leur proposer des soins adaptés et prévenir leurs futures pathologies. La gériatrie travaille dans ce sens.

Il faut aussi orienter les efforts vers une baisse des coûts de la prise en charge. Ils ne pourront être supportés dans le futur. Ainsi les maisons de retraite doivent-elles proposer des hébergements à des taux raisonnables tout en offrant des services efficaces.

 

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir dans le sens d'une prise en charge parfaite de la dépendance mais les efforts convergent vers une amélioration.

-

Dans notre dossier, vous trouverez des informations complémentaires concernant les seniors et les interventions possibles pour leur maintien à domicile :


Paiement sécurisé

Paiement 100% sécurisé

Livraison rapide

Livraison Colissimo de 24h à 72h

Livraison offerte dès 110€ d'achats

Satisfait ou Remboursé

Vous disposez de 14 jours ouvrables pour retourner vos produits

Besoin d'aide ?

A votre écoute du lundi au samedi au 01 34 94 00 28 ou par email