Le montant des aides pour les personnes âgées, les seniors

C'est dur de se retrouver à avoir à gérer la prise en charge de son quotidien. C'est malheureusement un cas de figure de plus en plus fréquent pour la personne âgée en perte d'autonomie. Le maintien à domicile devient problématique. L'emploi d'aide personnalisée, l'appel à des services d’accompagnement, le changement de logement sont onéreux pour le senior. Sa retraite ne lui permet pas forcément de s'adjoindre des services sociaux et sanitaires pour rester à domicile. Il ne peut toujours avoir l'aide complète de l'APA.

L'attribution de l'APA (Allocation personnalisée d'Autonomie)

Quand la personne âgée devient dépendante, elle peut prétendre à l'APA. Cette allocation est attribuée par le conseil départemental. À la demande de la famille ou d'une assistante sociale, une équipe médico-sociale va venir estimer le degré de perte d'autonomie du senior. Ce niveau, c'est le GIR : GIR6 et 5 pour les personnes autonomes jusqu'à GIR1 pour les personnes totalement dépendantes.

Le plan d'aide sera plus ou moins important et financé en fonction du GIR de la personne âgée. Outre le degré d'autonomie, le revenu de la personne impactera le montant attribué par le conseil départemental.

Les montants de l'APA

Depuis le 01/01/2017, les montants maximaux du plan d'aide pour le maintien à domicile sont les suivants :

  • GIR 1 : 1714,79 €/mois
  • GIR 2 : 1376,91 €/mois
  • GIR 3 :   994,87 € /mois
  • GIR 4 :   663,61 €/mois

Les GIR 5 et 6 n'ouvrent pas de droits à l'APA.

Selon le revenu de la personne bénéficiaire de l'APA, le plan d'aide sera en partie financé par une participation de la personne âgée dépendante.

Pour un revenu inférieur à 800€/mois, les personnes sont  exonérées de participation financière. Pour un revenu compris entre 800€/mois et 2948€/mois, la participation est modulée par tranche pour donner lieu à un taux global. Pour les revenus supérieurs à 2948€/mois, la participation au plan d'aide sera de 90%.

En cas d'hébergement en famille d'accueil, l'APA peut également prendre en charge une partie de ces frais. L'APA est également utilisable pour payer la partie dépendance de l'hébergement en EHPAD.

Pour les autres frais, il existe l'ASH.

L'ASH (Aide Sociale à l'Hébergement)

Pour bénéficier de l'ASH, la personne doit avoir un revenu inférieur aux frais d'hébergement envisagés.

Les revenus du conjoint ou des obligés alimentaires peuvent aussi entrer en ligne de compte dans ce calcul.

Le dossier doit être déposé auprès du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de votre commune en même temps que les démarches pour entrer dans un centre d'hébergement qui accepte les bénéficiaires de cette aide.

EHPAD et maisons de retraite

Le prix d'accueil en centre médicalisé se lit en trois parties.

  • Un tarif hébergement qui est à la charge du résident. Il inclut les animations entretien l’administration. Les prix sont fixés par le conseil départemental pour les locaux habilités à l'aide sociale.
  • Un tarif dépendance qui est aussi à la charge du résident. Il correspond aux prestations de surveillance nécessaires pour le maintien d’une bonne santé; il couvre l'aide à la toilette, l'habillage...Tout ce qui est lié à une perte d'autonomie. En fonction de ses ressources le senior peut bénéficier de l'APA. La somme est ainsi versée directement à l'établissement. Il faut noter cependant que l'APA ne couvre jamais la totalité de la dépense.
  • Les soins de santé sont pris en charge par la Caisse d'Assurance maladie.

Les coûts en résidence autonomie

Du fait de l'explosion de la tranche d'âge des plus de 65 ans, ce genre d"établissement s'est fortement développé. Les prix ont essayé de rester abordables. L'image de ces structures a également évolué et s'est améliorée. En effet, ces résidences pour le 3éme âge ont longtemps été assimilées à des maisons de retraite avec toute la connotation négative qui y était liée. Un nouveau marketing soutient désormais un établissement de vie vraiment pensé pour son bénéficiaire.

Les villages seniors par exemple vont permettre une vie à domicile aux jeunes retraités. Les offres immobilières dans ce secteur proposent pour 80 m2 un prix d'achat de 250000 euros avec des charges de 120 euros par mois. Ce n'est pas accessible à tous !

Sinon on peut aussi se tourner vers la résidence senior avec services d'aides. L'habitat est proche de l'ancien logement du senior. Ils sont plus âgés ceux qui choisissent cette option. Les coûts sont moindres que ceux qui précèdent. Pour exemple, un hébergement complet peut aller de 650€ à 1750€ par mois. Ce tarif inclut les services de base et la téléassistance, par exemple. Il faut malgré tout se montrer très attentif au prix total à régler au final. Les tarifications ne sont pas toujours explicites, le téléphone pas clairement inclus par exemple. La facture peut vite grimper.

Il est possible de bénéficier aussi d'une réduction d'impôt et d'aides fiscales mais ces dernières ont baissé, passant de 25 à 11% pour un investissement de 300000 euros.

L’hébergement est donc vraiment très problématique pour les seniors aux petits revenus malgré les aides comme l'APA, la réduction d'impôt, les actions sociales, les dégrèvements pour la taxe d'habitation... Il y encore fort à faire dans ce secteur pour pouvoir faire face dans le futur aux demandes de plus en plus importantes de logements médicalisés pour nos seniors.

-

Dans notre dossier, vous trouverez des informations pour l'aménagement du domicile des seniors :


Paiement sécurisé

Paiement 100% sécurisé

Livraison rapide

Livraison Colissimo de 24h à 72h

Livraison offerte dès 110€ d'achats

Satisfait ou Remboursé

Vous disposez de 14 jours ouvrables pour retourner vos produits

Besoin d'aide ?

A votre écoute du lundi au samedi au 01 34 94 00 28 ou par email