La journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Publié le 18 juin 2019 par Facilavi-TS

Le 15 juin se déroulait la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées.

La maltraitance envers les personnes âgées peut s’avérer très difficile à repérer. la journée a donc pour but de nous sensibiliser aux mauvaises conditions de vies des personnes âgées afin que nous puissions distinguer clairement les différents aspects de la maltraitance.

Qu’est ce que réellement la maltraitance?

Selon les Nations Unies, la maltraitance chez les personnes âgées consiste a :

  • Un acte unique ou répété
  • Une absence d’intervention appropriée

Dans une relation censée être de confiance et qui entraîne pour la personne âgée qui en est victime:

  • Des blessures
  • Une détresse morale

En terme plus général, la maltraitance peut être définie comme tout acte ou tout comportement physique, verbal ou autre nuisant au bien-être, à l’épanouissement ou au développement de la personne.

Existe-il différentes formes de maltraitance  ?

Oui, il existe différentes formes de maltraitance .En fait, on discerne généralement 3 grandes catégories de maltraitance :

  • Maltraitance physique (abus sexuels, coups, gifles, contusions, brûlures…)
  • Maltraitance psychologique (culpabilisation, infantilisation, irrespect, menaces, chantage…)
  • Maltraitance financière (héritage anticipé, héritage détourné, vols, extorsions de fonds…)

La maltraitance peut être :

  •  intentionnelle : la ou les personnes ont l’intention de nuire à la personne âgée : l’auteur des maltraitances est tout à fait
  • ou par inadvertance : la ou les personnes n’ont pas une réelle intention de nuire, la maltraitance survient souvent par manque d’informations, de formation ou par épuisement. Elles font preuve de maltraitance sans même s’en rendre compte.

Qui est responsable des maltraitances envers les seniors ?

Les maltraitances proviennent souvent de la famille (enfants, petits-enfants…) , de l’entourage proche ou de la part de professionnels (EHPAD, médecin, auxiliaire de vie…)

Vous l’aurez compris, en fait, n’importe quelle personne proche de la personne âgée peut être actrice de maltraitances.

Comment savoir si l’un de vos proches est maltraité ?

Vous avez des doutes et ne savez pas comment faire pour savoir si l’un de vos proches est maltraité ?

Nous vous conseillons dans un premier temps d’ouvrir le dialogue avec cette personne, de l’écouter sans apporter aucun jugement, ce sera certainement plus simple pour elle de se confier.

Si malgré cela, vous doutez encore, essayez de vous renseigner discrètement auprès de son entourage : voisine de chambre en EHPAD ou maison de retraite, amis etc…

Si vos doutes s’approfondissent encore, pourquoi ne pas essayer de poser une caméra de surveillance (une caméra qui soit le plus discret possible), ainsi, vous pourrez voir par vous-même, et entendre selon les modèles de caméra, les gestes ou propos liés à la maltraitance. (attention la personne âgée devra vous avoir donné son accord avant toute installation)

Quelques chiffres sur la maltraitance des personnes âgées…

  • 75% des victimes de maltraitances sont des femmes
  • Elles sont âgées de 79 ans en moyenne
  • Et sont souvent dans l’incapacité de se défendre, de réagir et sont dépendantes

Comment agir face à la maltraitance ?

La fédération 3977 a pour but de lutter contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés.

Dans sa lutte quotidienne, elle a donc décidé de coordonner un dispositif d’alerte sur les risques de maltraitance.

Elle a donc lancé un numéro d’appel national : le 3977

Vous pouvez appeler de 9h à 19h du lundi au vendredi et vous pourrez y être écouté sans aucun jugement avec la possibilité de garder votre anonymat.

Les bénévoles pourront vous poser des questions et vous aiderons à voir la situation d’un point de vue extérieur sans dramatiser ni minimiser les faits.

La personne au bout du fil vous expliquera ensuite les suites pouvant être données à votre appel et vous expliquera le rôle des partenaires de terrain pour le suivi du dossier.

Publié dans: L'accompagnement


Partager cet article:
Laisser un commentaire