Passer Noël en famille au temps du Covid-19 ? Idées & solutions

Publié le 14 octobre 2020 par facilavi

Avec les nouvelles mesures (14/10/2020), il n’est pas certains que nous puissions tous passer Noël en famille ou entre amis. Si cela est possible, voici nos questionnements et nos propositions.

Organiser une fête de famille pour Noël ?

A l’approche des fêtes de fin d’année, c’est LA question que tout le monde se pose : faut-il organiser une fête de famille pour Noël ?

Pour certains, la période de crise sanitaire permettra d’éviter des fêtes de famille pénibles.

Pour d’autres personnes, notamment de nombreuses personnes âgées, c’est le risque de se retrouver encore plus isolées. Après le confinement, les précautions de distanciations assez strictes pour éviter d’être contaminées, les personnes âgées risquent de se sentir seules .

Dans les familles se pose alors la question : doit-on passer Noël ensemble ou non ?

En effet, on ne veut pas isoler les plus anciens mais on ne souhaite pas non plus leur faire prendre des risques, c’est là tout le dilemme.

Les personnes les plus fragiles sont celles qui ont les facteurs de risques les plus importants : âge, surpoids, pathologies…

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Les idées simples

Voici les premières idées que nous avons eues en discutant en famille.

Avant – Limiter le nombre de participants

Avec la mise en place du « couvre-feu » (à partir du 17 octobre 2020) dans les zones les plus critiques, il est demandé aux personnes de limiter le nombre de participants à 6 personnes maximum aux réunions familiales ou aux réunions entre amis.

Nous ne savons pas encore ce que seront les recommandations pour Noël.

Avant – La « quarantaine » préventive

Pour limiter les risques, ceux qui le peuvent ont proposé de faire une sorte de quarantaine préventive. Il s’agit de ne pas sortir au restaurant ou au bar et de ne pas voir d’amis en espace clos dans la semaine – 10 jours qui précèdent Noël. En fait, il s’agit d’éliminer toutes les occasions où on ne porte pas de masque en espace clos.

Les personnes âgées, les seniors sortent déjà très peu avec la période actuelle. Il s’agit surtout pour les plus jeunes de limiter tant que faire se peut les contacts afin de ne pas risquer de contaminer les plus âgés, les grands-parents, par exemple.

Avant – Faire son auto-diagnostic

Bien sûr, avant de se rendre à une réunion familiale ou amicale, il faut se sentir bien et, en cas de symptômes, il faut rester isolé et ne pas risquer de contaminer les autres.

Afin de sécuriser son auto-diagnostic, il est possible de prendre sa température avec un thermomètre sans contact, cela permet de le faire partout sans souci.

Certains médecins ont également recommandé de vérifier sa saturation en oxygène grâce à un oxymètre de pouls. Ce petit appareil, très simple, qui pince le bout du doigt permet de savoir, avant même de le ressentir, si le taux d’oxygène dans le sang est conforme.

Juste avant – L’hébergement à distance

Quand c’est possible, il peut être intéressant de ne pas loger au même endroit que les personnes à risque

Juste avant – Prendre la température des invités

Comme à l’aéroport, vous pouvez vous équiper d’un thermomètre infra-rouge qui permettra de mesurer si les personnes ont de la fièvre ou non.

Comme pour toutes les mesures préconisées, il s’agit de limiter les risques pour les personnes les plus fragiles.

Pendant – Les gestes barrière : masques et lavage des mains

Bien sûr, il faut maintenir plus que jamais les gestes barrière : port du masque en intérieur quand on n’est pas en train de manger ou de boire.

Lavage des mains et désinfection régulière des surfaces.

Pendant – L’aération le plus possible

A Noël, on sait bien que ce n’est pas le moment de manger, de recevoir en extérieur. Les fêtes de famille, les repas de famille vont se passer en intérieur, en espace clos.

Il est donc important d’aérer très régulièrement les pièces dans lesquelles on se trouve.

Depuis début Octobre, le gouvernement allemand recommande de considérer l’aération comme un geste barrière important. Par exemple, il est recommandé, pour les écoles, d’aérer 5 minutes minimum toutes les 20 minutes.

En France, en ce mois d’octobre 2020, l’aération est désormais considérée comme un geste barrière puisqu’on sait maintenant que la transmission par l’air, l’aérosolisation est un vrai moyen de contamination. Certains médecins réclamaient cette mesure depuis très longtemps (avril / mai).

Pendant – Faire un buffet en extérieur ?

Évidemment, à Noël, il fait froid.

Mais passer un peu de temps en extérieur avec des gros manteaux et un chauffage extérieur , est-ce que ça peut être une solution ?

Le matériel

Pour se protéger et protéger les autres, il est nécessaire d’avoir des masques, du gel hydroalcoolique.

Il peut être intéressant de se procurer un thermomètre frontal à infra-rouge pour prendre la température de tous les participants à leur arrivée.

Un thermomètre est évidemment nécessaire pour surveiller sa température et il peut être valablement complété par un oxymètre de pouls pour détecter d’éventuelles anomalie au niveau de la saturation du sang en oxygène.

Pour surveiller la qualité de l’air ambiant, il existe des appareils spécifiques, mais ceux-là détectent le taux de CO2, de Composés Organiques Volatils ou de particules fines mais ne détectent pas les virus.

Il existe également des purificateurs d’air mais tous n’offrent pas les mêmes performances.

Vous pouvez retrouver tous ces matériels ici : rubrique santé

Et vous ?

Vous êtes vous posé la question de l’organisation des fêtes de fin d’année ?

Avez-vous des propositions à partager ?


Partager cet article:
Laisser un commentaire