Les aides sociales pour le senior, la personne âgée dépendante

Le moment de la retraite correspondait en France, par le passé, à l'âge de la vieillesse. La personne âgée chez nous avait à peine 60 ans, c'est pour cela que l'on parle plus volontiers de senior pour cette tranche d'âge ! Ce senior ou cette senior est sur le point de profiter à fond de sa vie, libre de toutes contraintes professionnelles. Il vit dans sa maison et va dépenser ses ressources financières en voyages... Il a enfin du temps devant lui, mais il sait également que ce temps lui est compté.

Passé ses 70 ans, le senior basculera peut-être dans la catégorie alors justifiée de personne âgée. Peut-être même sera-t-elle en situation de dépendance. Peut-être aura-t-elle besoin d'aides à domicile pour rester autonome ? Quel sera le montant à payer pour des services à la personne ? Plus le niveau de dépendance va augmenter et plus les frais seront lourds ! Il existe des aides pour favoriser le maintien à domicile des personnes dépendantes. Elles vont varier en fonction justement de ce niveau d'autonomie.

Légère dépendance

La caisse de retraite peut gérer le cas des seniors peu touchés par des problèmes handicapants de santé. Elle va soutenir, selon les revenus, les frais engagés pour une aide ménagère par exemple. Le plan de ces aides sociales va couvrir entre 27 et 90% du montant à régler pour de telles prestations. Le pourcentage correspond à des revenus compris entre 787 et 1222 euros (en solo ou en couple). En deçà, c'est l'aide sociale du département qui paie le service.

APA : une dépendance plus marquée

L'Allocation Personnalisée d'Autonomie se réclame auprès du conseil départemental (ancien conseil général) ou du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale). Son attribution dépend du degré de perte d'autonomie de la personne et son montant dépend de son niveau de revenu. Elle se monte à 559 euros et va jusqu'à 1304 euros. Elle s’établit comme son nom l'indique, en fonction des besoins du demandeur.

Ainsi le senior pourra-t-il voir son aide quotidienne prise en charge partiellement. L'aide à la personne permet aussi de bénéficier de dégrèvements fiscaux avantageux. L'emploi à domicile est ainsi vraiment rendu possible. La personne âgée peut se faire aider selon ses besoins dans son logement, pour son ménage, ses repas, sa toilette...

Hébergement en établissement spécialisé

Quand le senior devient vraiment dépendant, la solution qui reste est l'EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgée Dépendante). Or ce genre de centre coûte très cher selon qu'on a affaire à une structure publique ou privée et selon l'endroit ! En moyenne on estime à 1800 euros le prix de l’hébergement en EHPAD.

Mais dans cette structure les soins sont couverts par l'Assurance Maladie et les dépenses venant de la dépendance peuvent être couvertes par l'APA. Cependant, les frais d'hébergement : nourriture, logement sont à régler par le résident. Ce dernier reçoit une aide si sa retraite est vraiment basse. N'oublions pas cependant un point fondamental. C'est à la famille qu'il incombe de soutenir, selon ses revenus, les frais liés à la prise en charge de leur parent âgé.

Prise en charge à domicile

Si la famille refuse de voir partir son parent en centre spécialisé, elle peut décider de le garder chez elle. Dans ce cas, elle pourra déduire la pension alimentaire du senior ou alors elle pourra bénéficier d'un abattement fiscal sur la taxe d’habitation.

-

Dans notre dossier, vous trouverez des informations complémentaires concernant les personnes âgées et leur maintien à domicile :


    Paiement sécurisé

    Paiement 100% sécurisé

    Livraison rapide

    Livraison Colissimo de 24h à 72h

    Livraison offerte dès 110€ d'achats

    Satisfait ou Remboursé

    Vous disposez de 14 jours ouvrables pour retourner vos produits

    Besoin d'aide ?

    A votre écoute du lundi au samedi au 01 34 94 00 28 ou par email