Le coût du maintien à domicile des Seniors, des personnes âgées, les aides

Le conseil de famille s'est réuni. Il faut envisager désormais d'engager des aides pour garder grand-mère à domicile. Sa santé est fragile et son logement est devenu trop grand pour qu'elle puisse gérer toute seule. Sa perte d''autonomie devient flagrante. Elle a besoin de soins. Cela étant, le maintien à domicile de la personne âgée revient cher. Qu'en est-il des aides pour lutter contre la dépendance ?

Dépendance et aides à domicile

Dans un premier temps il va falloir engager du personnel dans la maison. Le tarif de l'aide va varier selon plusieurs critères. Est-ce-que l'aide ménagère va venir le jour ? Combien d’heures ? Devra-t-elle être disponible la nuit ? Par exemple, on peut envisager que la personne qui va accompagner le senior dans sa vie sera là tard le soir. Elle préparera les repas, aidera à la toilette et mettra le senior dans son lit. Évidemment, c'est le degré de dépendance qui va permettre d’établir un plan précis et d'en déduire le montant des aides possibles.

Pour avoir une idée du tarif à débourser, on peut partir sur la base du taux horaire du SMIC, auquel s'ajoutent les charges sociales. Cela revient à moins de 20 euros de l'heure.

Cette dépense peut être partiellement ou entièrement financée via le CESU. L'employeur, en effet, peut remettre un titre de paiement qui va couvrit les prestations demandées.

Sinon, il est également possible d'obtenir l'APA, l’Allocation Personnalisée d'Autonomie. Cette aide est toujours acceptée, selon le niveau de dépendance de la personne, et son montant est relatif aux ressources du foyer demandeur. Enfin un crédit d'impôt est, lui aussi, envisageable pour des travaux d'adaptation du logement. Des aides émanant des caisses de retraite sont également possibles. Il faut pour cela que le revenu n’excède pas 800 euros pour une personne seule et 1200 euros pour le couple.

Soins à domicile

En situation de dépendance les soins à domicile sont pris en charge par la Caisse d'assurance maladie. Il faut, bien entendu, que ces soins soient prescrits par le médecin traitant du malade. Sinon tous les autres frais sont couverts normalement: remboursement des médicaments et des analyses.

L’hospitalisation chez soi est aussi prise en charge par la Caisse maladie. Cela revient à dire que 80% des frais sont gérés, comme dans un établissement sanitaire. Si la pathologie exige un traitement de longue durée, alors la prise en charge est de 100%. En cas de frais lourds, il n'est pas utile d'avancer la somme. Par exemple, si vous avez besoin d'un lit médicalisé pour que la personne puisse se lever, d'un fauteuil roulant pour qu'elle puisse se déplacer, vous n'aurez rien à régler d'avance. Si vous disposez d'une mutuelle correcte, elle va compléter les frais engagés.

EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

En cas d'accident, il peut être nécessaire de passer par un centre d’hébergement pour personnes âgées. Il faut bien se renseigner sur les différents tarifs. Selon qu'il va s'agir d'une chambre individuelle ou non, avec ou sans balcon la facture va grimper. Il reste à la charge du résident un tarif journalier qu'il aura à régler en fonction des facteurs déjà énoncés. Cela peut aller de 4 à 60 euros par jour ! Des aides peuvent, là encore, aider à amortir les coûts de l'hospitalisation, comme l'APA ou l'ASH (Aide Sociale à l'Hébergement). De plus, à la difficulté de changer de logement, le changement d'entourage à l'arrivée en EHPAD et l'isolement possible aura aussi un impact. Il ne faut pas négliger la nécessité d'accompagner la personne dans toutes ces évolutions.

-

Dans notre dossier, vous trouverez des informations concernant :


Paiement sécurisé

Paiement 100% sécurisé

Livraison rapide

Livraison Colissimo de 24h à 72h

Livraison offerte dès 110€ d'achats

Satisfait ou Remboursé

Vous disposez de 14 jours ouvrables pour retourner vos produits

Besoin d'aide ?

A votre écoute du lundi au samedi au 01 34 94 00 28 ou par email