Le dépistage du cancer du sein chez les seniors

Publié le 26 avril 2019 par Facilavi-TS

Qu’est-ce-que le cancer du sein ?

Lorsqu’on est atteint d’un cancer, cela signifie que des cellules anormales se multiplient de façon incontrôlées dans notre corps.

Dans le cas du cancer du sein, la progression du cancer peut prendre plusieurs mois voir même quelques années.

Il existe plusieurs types de cancers du sein, mais avant de les aborder un par un, voici un schéma explicatif pour mieux comprendre chaque type de cancer :

 

 

Le cancer du sein non infiltrant ou in situ :

  • Le cancer canalaire :C’est un cancer du sein non infiltrant. Souvent, il ne présente aucun signe, aucun symptôme et ne peut pas être palpé. Cependant, un dépistage précoce. Le cancer canalaire augmente le risque d’avoir un cancer du sein infiltrant par la suite et il est souvent préférable d’envisager une prise en charge thérapeutique.
  • Le cancer lobulaire : Ce type de cancer du sein est rarement détectable à la palpation ou grâce à une mammographie. En revanche, il sera facilement remarquable au cours d’une biopsie. Beaucoup n’engendrent pas de problème particulier mais les femmes ayant ce cancer devront être médicalement suivies à intervalles réguliers.

Le cancer du sein infiltrant :

  • Le cancer canalaire: C’est le type de cancer infiltrant le plus observé.  La tumeur initiale traverse la paroi des canaux puis elle envahit les tissus mammaires proches. Cette « infiltration » augmente considérablement le risque de propagation des cellules cancéreuses aux ganglions lymphatiques et aux autres organes. C’est un cancer qui est détecté par la mammographie et une fois le diagnostic confirmé par une série d’examens complémentaires, le stade du cancer du sein sera déterminé.
  • Le cancer lobulaire: Il représente seulement 10% des cancers du sein infiltrants. Dans ce cas précis, les cellules cancéreuses se multiplient depuis le lobule jusqu’à ce qu’elles colonisent les tissus mammaires proches. Le cancer peut alors se disperser jusqu’aux ganglions lymphatiques et entrainer des métastases dans d’autres organes.
  • le cancer du sein inflammatoire : C’est un cancer qui est rare mais qui est très agressif. Il représente seulement 1 à 3 % de tous les types de cancers du sein. C’est un cancer infiltrant qui touche le plus souvent les femmes d’origines africaines et les femmes jeunes. Il naît dans les canaux puis se propage directement dans les vaisseaux lymphatiques. Cela entraîne une rougeur et un gonflement du sein : ce qui crée une inflammation. Souvent, il n’y a pas de tumeur et pas de masse.

 

 

Quelques chiffres…

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes.

Au cours d’une vie, presque une femme sur 8 développe un cancer du sein.

En 2017, en France, on estime que :

  • 58 968 nouveaux cancers du sein ont été détectés,
  • 11 883 décès ont été attribués à ce cancer.

Le taux de survie s’améliore et il est de 87 % à 5 ans sur la période 2005-2010.

 

Quels sont les symptômes ?

  • Une grosseur ou une enflure sous l’aisselle
  • Un écoulement par le mamelon (très rare)
  • Une rougeur sur le mamelon (très rare)
  • Un changement de la forme des seins
  • Un changement de la taille des seins
  • Un mamelon qui devient rentrant
  • Des anomalies de la peau (fossettes, rides à la surface…)
  • Apparition d’une rondeur
  • Apparition d’une peau d’orange
  • Apparition d’une petite boule qui n’était pas là auparavant et qui est palpable (à partir de 1cm)
  • Apparition de plaques rouges
  • Des difficultés à avaler correctement
  • Des douleurs à la poitrine avec une sensation de tension
  • Des douleurs osseuses
  • Des maux de tête
  • Une vision double
  • Une faiblesse musculaire
  • Un essoufflement
  • Des nausées
  • Une perte d’appétit
  • Une perte de poids

 

À savoir : si vous ne ressentez pas la totalité de ces symptômes mais que l’un ou plusieurs d’entre eux sont présents, nous vous conseillons de consulter tout de même.

 

Qui s’occupe de dépister le cancer du sein ?

L’organisation du dépistage du cancer du sein est assurée par la caisse d’assurance maladie pour les femmes de 50 à 74 ans.

 

Pourquoi se faire dépister ?

Se faire dépister peut paraître bénin pour certaines personnes mais c’est vraiment important.

Certes, cela ne permet pas de stopper la maladie, mais cela permet de la déceler plus tôt que s’il n’y avait aucun dépistage et donc de prendre la personne en charge plus rapidement et de pouvoir lui donner un traitement plus efficace.

La mammographie permet de voir rapidement si les cellules sont cancéreuses ou non bien avant même l’apparition de certains symptômes.

 

Le dépistage est-il payant ?

Le dépistage du cancer du sein n’est pas payant pour les femmes de 50 à 74 ans ayant reçue une invitation pour se faire dépister.

 

Comment se déroule le dépistage organisé du cancer du sein ?

Toutes les femmes de 50 à 74 ans reçoivent tous les deux ans un courrier d’invitation pour effectuer une mammographie de dépistage.

Ce courrier est accompagné d’un bon de prise en charge et de la liste des radiologues de votre département agrée dans le cadre du programme de prévention nationale.

Ensuite, le jour de la consultation, présentez le bon de prise en charge ainsi que votre courrier d’invitation et votre carte vitale.

Vous pourrez ensuite être consulté, le radiologue vous informera des premiers résultats dès la fin de votre consultation.

Sachez qu’une deuxième lecture systématique des mammographies est assurée par un second radiologue pour vous donner l’expertise la plus sûre possible. Une fois cette vérification effectuée, les résultats définitifs vous seront envoyés, à vous et au médecin de votre choix par courrier.

Si des anomalies sont trouvées dans votre radio, d’autres examens peuvent être demandés et seront pris en charge par votre caisse d’assurance maladie (aux conditions habituelles de remboursement)

Nos  conseils :

  • Après chaque mammographie, nous vous conseillions de conserver vos clichés et le compte-rendu.
  • Lors de vos prochains dépistages, pensez à les apporter à votre radiologue pour comparer les anciens et les nouveaux clichés.

 

Je suis senior, je me sens tout à fait bien, dois-je tout de même faire le dépistage ?

Même si vous vous sentez-bien et si vous ne pensez pas être une personne à risques en ce qui concerne le cancer du sein, les examens de dépistage sont importants. La mammographie permet de détecter des cancers de petite taille bien avant qu’ils ne soient palpables ou que des symptômes en tous genres ne se manifestent.

Le but du dépistage et de pouvoir agir au plus tôt, autrement dit avant qu’il ne soit trop tard.

Saviez-vous que lorsque le cancer est détecté à un stade précoce il peut être guéri chez 9 personnes sur 10 ?

 

Alors, à quand votre prochain dépistage ?

Publié dans: L'accompagnement


Partager cet article:
Laisser un commentaire