La mise en œuvre d’une salle de bain sécurisée pour les seniors : posez vous les bonnes questions !

Publié le 24 avril 2019 par Facilavi-TS

Les quatre questions à se poser pour le choix d’une douche sécurisée senior  

 

Pour vous ou l’un de vos proches concernés par la perte d’autonomie ou un handicap, la problématique de la sécurisation de la salle de bain est complexe.

Parmi les aménagements à prévoir, la pose d’une douche sécurisée reste l’une des opérations les plus courantes.

Nous vous présentons dans cet article, les quatre questions à se poser afin de bien préparer ce projet.

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec notre partenaire Bonjour Senior.

 

1 – Suis-je propriétaire ou locataire ?

Cette question semble évidente et pourtant elle revêt une importance primordiale pour ce type de projet.

Lorsque vous êtes propriétaire la décision de faire des travaux à votre domicile vous appartient. En revanche, d’après l’article 7 de la loi du 6 juillet 1989, un locataire n’a pas le droit d’effectuer des travaux de transformation du logement sans demander l’accord de son propriétaire. Sans autorisation préalable, le propriétaire peut demander la remise en l’état du logement.

 

Le locataire a le droit d’aménager son logement comme il le souhaite pour des petits travaux. Il peut ainsi poser de la moquette, repeindre les murs, etc.

 

Mais pour les travaux de gros œuvre, qui vont amener une transformation du logement, le locataire a le devoir de demander un accord écrit de son propriétaire. Le cas échéant, le propriétaire peut conserver la transformation qui a été réalisée ou exiger la remise en l’état des lieux, aux frais du locataire. De plus, si les transformations effectuées empêchent le bon fonctionnement des équipements ou entraînent des risques au niveau sécurité, le propriétaire peut également demander la remise des lieux en l’état, toujours aux frais du locataire.

 

Pour faire une demande d’autorisation auprès de son propriétaire, il faut lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception.

 

Cette lettre doit décrire l’ampleur des travaux, les transformations qui vont être effectuées ainsi que la manière dont vont être réalisés ces travaux et par qui (entreprise).

 

Il doit également apparaître dans cette lettre l’article suivant « En application de l’article 7 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 modifiée tendant à améliorer les rapports locatifs, des travaux d’adaptation du logement aux personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie peuvent être réalisés aux frais du locataire. Ces travaux font l’objet d’une demande écrite par lettre recommandée avec demande d’avis de réception auprès du bailleur. L’absence de réponse dans un délai de deux mois à compter de la date de réception de la demande vaut décision d’acceptation du bailleur. Au départ du locataire, le bailleur ne peut pas exiger la remise des lieux en l’état. »

 

Le propriétaire dispose alors de deux mois à compter de la réception de la lettre recommandée pour valider ou s’opposer à ces travaux. Au delà de deux mois et en cas de non-réponse de la part du bailleur, le locataire peut effectuer les travaux.

 

Après réalisation des travaux, le locataire dispose de deux mois pour attester que les travaux réalisés et l’entreprise choisie correspondent à la demande de travaux autorisée par le bailleur.

 

2 – Rénovation complète de la salle de bain, remplacement d’une baignoire ou modification d’une douche existante ?

Avoir des difficultés à enjamber la baignoire ou à passer la marche du receveur de la douche, avoir peur de faire sa toilette debout, craindre une chute… Toutes ces questions confortent l’idée de réadapter sa salle de bain. Mais en fonction des besoins, il peut s’avérer nécessaire de réaménager toute la salle de bain ou ne poser qu’une douche sécurisée… Le choix du prestataire sera donc différent en fonction des différents projets, ce qui sera l’objet de notre dernière question.

 

Rénovation de la salle de bain

La rénovation complète de la salle de bain permet de sécuriser l’ensemble de la pièce et de la sécuriser au maximum. Voici quelques conseils pour l’aménagement de la nouvelle salle de bain :

 

  • Éviter les sols glissants : poser un sol antidérapant
  • Optimiser l’espace (dans le cas où il nécessite l’intervention d’un accompagnant ou d’une aide). Si la salle de bain est petite et qu’il est difficile d’y circuler, repenser l’espace permet une meilleure ergonomie.
  • Privilégier les portes coulissantes
  • Rehausser les toilettes (WC suspendus)
  • Installer un mitigeur anti brûlure.

 

Aménager sa salle de bain, c’est aussi y installer des accessoires pour faciliter les déplacements et éviter les chutes :

 

  • Installer de barres de maintien
  • Installer de siège de douche ou siège de baignoire (ou banc)
  • Poser des tapis antidérapants

 

Remplacer la baignoire par une douche :

 

Sans aller jusqu’à la refonte complète de la salle de bain, la solution de remplacer la baignoire pour installer une douche sécurisée est très courante.

Pour le remplacement complet de la baignoire, c’est votre installation actuelle et l’agencement de votre salle de bain qui vont déterminer l’ampleur des travaux à réaliser.

Les techniciens des société sollicitées vont venir à votre domicile pour étudier la configuration de votre salle de bain (baignoire en coin, fenêtre au dessus, etc.). Ils pourront vous proposer un devis personnalisée en fonction de la configuration actuelle.

 

Modifier la douche existante

Si vous possédez une douche et que la difficulté repose juste sur un receveur avec une marche un peu haute ou des éléments de sécurité manquants, les travaux peuvent juste consister à la modification de la douche existante.

 

3 – Pouvez-vous prétendre à des aides financières ?

Pour accompagner la réalisation les travaux d’adaptation du domicile, il existe des aides financières :

 

  • Les aides de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) peut participer de 20 à 50% du montant des travaux pour faciliter le maintien à domicile. Avec un plafond de 7 000€ à 10 000€ selon les revenus.

 

  • Les aides des caisses nationales de l’assurance-vieillesse : le Plan d’Action Personnalisé (PAP) définit le montant de l’aide en fonction des ressources du demandeur avec un plafond de 3000€ par an

 

  • Les aides des collectivités allouées par les municipalités, départements ou régions. Le conseil département peut participer au financement des adaptations du logement avec l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

 

Par ailleurs, améliorer son logement pour améliorer l’autonomie d’une personne dépendante permet de prétendre à deux aides fiscales  :

 

  • Le crédit d’impôt : d’un montant de 25% du total des travaux dans la limite d’un plafond de 5000€ pour une personne seule et 10000€ pour un couple.

 

  • Réduction de la TVA à 5,5%, en facturant l’achat et l’installation du matériel par un professionnel (seulement pour les logements dont la construction a été achevée il y a plus de 2 ans).

 

4 – Société spécialisée ou artisan plombier ?

La dernière question à vous poser, et directement liée aux questions précédentes, est celle du choix du prestataire. Il est recommandé de choisir une seule entreprise pour la réalisation des travaux du début à la fin, afin d’éviter tout malentendu et tout problème.

À savoir : Certaines structures peuvent vous accompagner et vous conseiller dans vos demandes d’aides financières.

 

  • Les artisans 

Nous vous conseillons de trouver un artisan ou un plombier proche de chez vous spécialisé dans l’adaptation de salle de bains pour personnes âgées ou à mobilité réduite.

Le recours à des artisans peut être judicieux dans le cas d’une sécurisation d’une douche existante.

  • Les entreprises spécialisées

Des entreprises nationales ou régionales sont spécialisées dans la rénovation de salles de bain et notamment le remplacement de baignoire (ou douche) par une douche sécurisée. Ces sociétés proposent des solutions sur mesure avec des techniques de fabrication éprouvées. Ainsi, pour le remplacement d’une baignoire par une douche, les travaux ne durent qu’une journée…


Partager cet article:
Laisser un commentaire